Comment nous joindre


CNISAG

Sébio-SSM

69 route de la Mollard

74400 Chamonix Mont Blanc
 

Lettre de Jeannine COLLARD, marraine de notre association, écrite le 25 février 2014 (date de création de Sébio Solidarité Secours en Montagne)

 

"Chers amis du secours en montagne,

Veuve du gendarme en tête de liste sur la stèle devant le PGHM, vous pouvez facilement imaginer que mes pensées sont tournées vers vous ce 25 février 2014.

Une simple anecdote va vous faire mesurer le chemin que des hommes de coeur comme vous font parcourir à l'esprit de solidarité.

En 1958, on a donné le nom du Lt Collard à une promotion d'officiers sortant de l'EOGN : belle reconnaissance de l'institution... Mais la photo officielle après les discours et avant le pot raconte une bien navrante histoire. Au centre, le Colonel commandant l'EOGN, sa femme, sa fille, mon beau-père (Capitaine d'intendance en retraite), sa femme, leurs enfants et tout au bout, sous un porte-manteau, la petite veuve de 25 ans, image parfaite du désespoir et de la solitude.

Pour vous, hommes sensibles et généreux, ce récit décrit un tout autre monde.

Pour moi, c'est vous, ma famille de la montagne, qui représentez ce monde de chaleur qui m'a bien manquée après l'accident.

Vous savez concilier l'hommage rendu au sauveteur et la main tendue vers ceux qui restent, qui les aidera à remonter la pente.

Soyez fiers de cette initiative mes chers filleuls et bonne chance pour l'avenir de "notre" association."

 

 

 

16 octobre 2014

Merci à tous ceux qui nous ont fait parvenir de belles photos pour illustrer le site...

 

 

 

7 novembre 2014 

Témoignage d'Isabelle Turcat, veuve du gendarme Turcat, décédé en juillet 2013 au col du plan, suite à sa venue sur Chamonix du 28 au 30 octobre :

"Mon mari, André TURQUAT, père de mes trois filles Julie, Célia et Léane est décédé le 02 juillet 2013 dans le massif du Mont -Blanc.

Son corps repose dans une crevasse...

Souhaitant aller nous recueillir au plus près de lui, je me suis tournée vers l'association afin de ne pas être seule.

Rapidement, notre venue a été organisée.

Reçues par le président de l'association Fred (en vacances), nous avons été totalement prises en charge (appartement meublé avec vue sur le Mont-Blanc, dîners avec sa famille, ...).

Toujours accompagnées, nous avons pu nous rendre à l'Aiguille du midi. Ce fût un réel bien-être pour nous de pouvoir comprendre,observer, imaginer...

Tellement bien soutenues, la tristesse a été beaucoup moins forte que je le craignais.

Merci à l'association, Fred et Alain.

Sans vous, j'aurai été perdue.

Isabelle TURQUAT.

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Virginie Thomas